PARIS GARE DE L'EST

De la Crampton au TGV

En 1999, la gare de l'Est a fêté son 150ème anniversaire. La dalle situé sous le hall de départ, origine de la ligne vers Strasbourg témoigne de ce passé aujourd'hui si lointain. Ce passé est d'ailleurs si tumultueux qu'on peut se demander comment la gare a réussi à garder intacte son image historique.

 

   

     L'embarcadère de Strasbourg est imauguré en grande pompe par Napoléon III en 1850. Son architecture ambitieuse fut imaginé par François DUSQUENEY ( 1790/1849). Au centre de l'édifice surgit la halle dont la halle métallique couvre cinq voies et deux quais (un pour le départ, un pour l'arrivée). Les bâtiments de la gare se déploient autour de celle-ci ce qui donne à la gare une forme de U. Cette figure simple est mise en valeur par des bâtiments inspirants une architecture Italienne. Tous ces édifices sont reliés par des galeries en forme d'arcades. A l'avant de la façade, nous retrouvons l'origine de la halle qui emerge de l'ensemble habillée d'une vaste baie en demi-cercle. La perspective est prolongée par les avenues tracées par le baron Haussmann.

 

L'embarcadére côte voies en 1849 1914 : départ vers le front

     De cinq voies en 1850, nous passons à 14 voies en 1891 puis 30 voies en 1931. En effet, le succès est au rendez-vous dès 1850 et la gare est déjà trop petite dès 1854, date de l'ouverture de la ligne Paris-Mulhouse. Le trafic passe de 500 000 voyages/an les premières années à 2 millions 25 ans plus tard. En 1900, nous en sommes à 8 millions puis 12 millions en 1911. Aujourd'hui, la gare voit passer 77 millions de voyageurs chaque année.

 

La gare en 1990

Lors de l'agrandissement de 1930, les architectes doivent reconstruire le quartier car des immeubles entiers ont disparu pour faire de la place à la nouvelle gare. Les habitants sont donc déplacés et relogés, les avenues sont retracées autour de la gare, les bâtiments de la gare sont prolongés en respectant scrupuleusement la symétrie du premier bâtiment. La bâtiment ancien est donc à gauche. Il est couronné par la statue de la ville de Strasbourg. Le bâtiment de 1930 est à droite. La statue de la ville de Verdun veille .

Le vaste bâtiment de la gare aujourd'hui

La sortie de la gare a connu également de profonds bouleversements . De deux voies à l'origine, le trafic s'écoule aujourd'hui sur huit voies dont deux voies réservées à la manoeuvre et à l'amenée des rames voyageurs.

 

 

 

Le quai de tête avec sa verrière

Perspective sur deux voies à quai

Arrivée d'un train Corail

Vue du pont Lafayette (côté gare)

Vue du pont Lafayette Côté Strasbourg

En réalité le 1er tunnel de la ligne !

 

Sommaire dossier Gare de l'Est

 
 

Suite dossier gare de l'Est