Châlons-Rail / Accueil / 150 ans

IL Y A 150 ANS …

LE DEBUT D'UNE NOUVELLE ERE ...(Voir la Suite)

 

Il y a encore deux cents ans, le fait de voyager constituait encore une certaine aventure. Il était nécessaire de bien préparer son expédition. On se déplaçait alors à pied, en cheval ou encore en diligence lorsqu’on avait les moyens financiers !

Il ne faut donc pas s’étonner qu’en 1834 les villageois habitant l’Argonne mettent trois jours pour relier Chàlons distant de cinquante kilomètres seulement !

L’arrivée du chemin de fer allait changer notre façon de voyager …

Le grand projet sera Paris – Strasbourg. Les premières études connues(1837) ouvrent l’ère de la compétition, en particulier en Reims et Epernay. Châlons ne prend pas position car la ligne passera automatiquement par la ville.

La loi du 11 juin 1842 définit le grand réseau en étoile autour de Paris. Après beaucoup de polémiques, la ligne passera finalement par la vallée de la Marne dès Paris laissant du même coup Reims à l’écart du grand axe.

Les chantiers de chemin de fer étaient considérables, attiraient les ouvriers de toute la France voire même des pays limitrophes mais en contrepartie ont accru la délinquance locale et engendrée la xénophobie.

 

Seulement 4 voies pour la gare de l'Est à Châlons sur cette photo très ancienne

Ambiances enfumées en gare de Châlons

Arrivée d'un train à Châlons

A noter en bas à droite de la photo la petite fosse de visite

Enfin, en 1849, la ligne de chemin de fer de la compagnie de Paris à Strasbourg est inaugurée entre la capitale de la France et Châlons. Strasbourg ne sera atteint qu’en 1852.

A son ouverture, six trains circulent à la vitesse de 60 km/heure ce qui plaçait la ville à trois heures trente de Paris. L’agglomération change d’aspect en particulier autour de la toute nouvelle gare de l’Est car on y construit une zone d’ateliers, de commerce et des quartiers neufs pour abriter les nouvelles familles de cheminots.

En 1863, Châlons est relié à Reims via Mourmelon desservant du même coup le nouveau camp militaire appelé à l’époque "camp de Châlons ". Ce choix curieux s’imposa par la présence fréquente

de l’empereur Napoléon III au camp pour assister aux entraînements et aux grandes parades. A noter que la partie de la ligne Châlons – Mourmelon fut construite en trois mois seulement ! Quatre ans plus tard, la ligne en direction de Metz desservant notamment Sainte Menehould et Verdun est inaugurée mettant fin à une querelle entre Reims et Châlons. En effet, cette première avait accusé les Chemins de fer de l’Est d’avoir rapproché l’amorce de la ligne de Châlons privilégiant l’utilisation de sa ligne maîtresse au détriment de Reims et des agglomérations du Nord du département. La compagnie dût céder. La ligne débute donc à Sainte Hilaire au temple avec deux raccordements sur la ligne Reims-Châlons. En 1873, la Compagnie de chemin de fer d’Orléans à Châlons inaugure la ligne Châlons –Sens via Troyes qui constitue une première section. L’ensemble de la ligne n’étant ouverte jusqu’à Orléans qu’en 1875. La ville possède désormais une deuxième gare appelée " Gare d’Orléans " située à quelques centaines de mètres seulement de la gare de l’Est. La ligne Paris-Strasbourg possède déjà un trafic dense avec en moyenne une centaine de trains passant par Châlons sans oublier le trafic empruntant la transversale Reims-Dijon. En 1883, la gare voit passer un nouveau train de luxe de renommée internationale. D’abord appelé Train-Express d’Orient, il deviendra vite l’Orient Express qui relie Paris à Constantinople. Celui-ci fait une courte halte à Châlons.

L'ancien dépôt de Châlons établi alors côté Strasbourg

Une photo pour la postérité !

Le BV tel qu'il existait jusqu'en 1971.

Mon arrière grand-oncle au poste B

La rue de la gare. Voyez le tramway appelé "le péril jaune" car il déraillait tout le temps

La crampton n°80 de la compagnie de l'Est visible aujourd'hui au musée de Mulhouse

Le dépôt de Châlons coincé alors entre les voies vers Strasbourg et les voies vers Troyes qui avaient comme origine la gare d'Orléans.

Suite   Accueil